covid-digital-transformations

L’année 2020 aura marqué un tournant dans le processus de transformation digitale des entreprises. Le Coronavirus et son cortège de mesures sanitaires, de restrictions, de précautions ont fortement impacté les sociétés humaines et le monde de l’entreprise. Retour sur les défis data-management liés à la COVID19.

Fermeture des points de contact physiques, généralisation du télétravail, tensions logistiques, incertitudes tous azimuts, tout au long de l’année 2020, les entreprises ont dû réinventer des codes, instaurer de nouvelles méthodes, développer de nouvelles stratégies.

L’enjeu ? Entretenir le lien tant avec les collaborateurs qu’avec des clients, maintenus à distance par des confinements plus ou moins stricts.

Selon une étude de l’institut Gartner, 69% des entreprises estiment que la crise sanitaire a accéléré la nécessité de développer la part du digital dans leur activité. Pour 60% d’entre elles, la transformation digitale est une perspective d’améliorer leur efficacité opérationnelle.

Une autre étude réalisée par PegaSystems révèle par ailleurs que 56% des entreprises ont augmenté les budgets liés à leur transformation digitale. Elles sont 69% à considérer que la crise sanitaire les amènent à toujours plus d’empathie avec leur client. Au cœur de ces enjeux : la gestion des données.

 

Accélérer les transformations… grâce à la donnée

Selon les estimations d’une étude réalisée à la fin 2020, la crise de la COVID-19 a accéléré la stratégie de numérique des entreprises de 6 ans en moyenne. Et 97% des décideurs d’entreprise estiment que la pandémie a accéléré la transformation numérique de leur entreprise. Cette même étude révèle que face à la crise, 95% des entreprises recherchent de nouvelles façons d’engager les clients et 92% déclarent que la transformation des communications numériques est critique pour relever les défis commerciaux actuels.

Derrière ces constatations, il existe une nécessité impérieuse : valoriser la donnée. En effet, au-delà de l’identification de nouveaux leviers pour engager les clients et conserver le contact avec vos audiences, il s’agit d’abord et avant tout de bien les connaître. Pour faire preuve d’empathie, vous devez savoir à qui vous vous adressez, par quel canal vous pouvez interagir efficacement.

La gestion de la donnée constitue le socle de toute cette démarche d’accélération de votre transformation digitale !

La donnée permet de définir vos stratégies marketing, de définir les axes de vos campagnes de fidélisation (si essentielles pour préserver la continuité de l’activité en temps de crise). Elle conditionne par ailleurs vos priorités en termes de R&D. En effet la connaissance client portée par le data-management, permet d’inscrire l’innovation dans une dimension data-driven. L’objectif : concevoir et développer des produits et services correspondant aux attentes et besoins des cibles visées.

Une étude de Solocal, publiée à la fin de l’année 2020 mettait ainsi en évidence que l’un des leviers de l’accélération de la transformation digitale passerait pour 81% des entreprises par la sollicitation et la réponse au aux avis clients.

 

Des secteurs à la pointe de la transformation

Intégrer les données en temps réel dans les stratégies des entreprises, analyser les parcours clients, déployer des solutions d’analyse prédictives pour accélérer les engagements ou détecter des signaux faibles sur l’activité afin d’anticiper… Le champ d’application de la gestion des données est chaque jour plus large.

Durant la crise de la COVID-19, certains secteurs d’activité ont dû totalement se réinventer et sont parvenus grâce à leur actif Data à trouver des leviers pour maintenir la continuité de l’activité.

Ainsi, une étude récente du cabinet de conseil QuantMetry, publiée en octobre dernier, démontrait que 68 % entreprises ont maintenu voire augmenté les budgets liés à la donnée en 2020.

Durant la crise sanitaire, Uber for Business a constaté une explosion des demandes de livraison de repas dans un cadre professionnel. Grâce à l’exploitation fine de son patrimoine data, l’entreprise est parvenue, en quelques mois, à concevoir une nouvelle offre à destination des directions marketing.

Le concept ? Proposer des bons de livraison de repas non plus seulement pour les collaborateurs en télétravail, mais à destination des clients des entreprises comme levier de fidélisation. L’offre, déclinée dans le cadre de stratégie BtoBtoC, se positionne également comme une alternative à tous ces instants de sociabilité liés aux événements professionnels. Ces bons, également vouchers sont également des outils marketing de premier ordre car de nombreux indicateurs s’y rattachent (type d’utilisation, type de repas commandés, zones géographiques…).

Autant de KPI utiles à Uber for Business mais aussi aux entreprises qui y ont recours, pour affiner leurs stratégies de rétention de clients… ou de talents.

Vous êtes en pleine transformation digitale? Nous vous proposons de lire notre article : Les bonnes pratiques pour s’engager dans une transformation digitale.