Data Protection Officer (DPO)

Le garant de la mise en conformité des règlementations sur les données 

Les DPOs (Data Protection Officer) sont responsables de la mise en place d’une stratégie de protection des données au sein d’une entreprise. Ils doivent assurer la conformité des différents règlements tels que le RGPD, BCBS ou IFRS.

Depuis mai 2018, les entreprises européennes sont dans l’obligation de nommer un DPO afin de se conformer au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Documentez la sensibilité des données

Pour que les Data Protection Officers puissent assumer leurs responsabilités, il est essentiel qu’ils soient équipés d’une plateforme de metadata management.

Zeenea fournit aux DPOs les fonctionnalités nécessaires pour manager et identifier les données enclins au respect des différentes réglementations de son entreprise, telles que le RGPD.

Visualiser les transformations

Maintenir un registre de traitements

  • Visualiser les transformations des données dans le temps avec notre fonctionnalité de data lineage,
  • Créer des processus data afin de se conformer à l’article 30 du RGPD,
  • Accéder aux jeux de données sensibles depuis son tableau de bord.

Identifier de manière intelligente

Être notifié sur les données personnelles

Avec Zeenea et ses fonctionnalités intelligentes, les DPOs sont avertis des données personnelles cataloguées dans notre plateforme.

 La documentation collectée et enrichie sur les jeux de données permettent à Zeenea de signaler au DPO les données susceptibles d’être considérées comme “personnelles”.

 

adapter la documentation des données

Renseigner les données soumises à n’importe quelle réglementation

Avec Zeenea, les DPOs ont la possibilité de renseigner les données soumises à n’importe quelle réglementation.

En ajustant le métamodèle de la plateforme, selon ses priorités et besoins, le DPO peut alors rendre un champ réglementaire obligatoire dans la documentation d’un jeu de données catalogué dans Zeenea.

 

En savoir plus sur la GDPR

GDPR : l’essentiel du règlement européen

Cet article est une introduction à la General Data Protection Regulation (GDPR) dans le cadre de vos projets Big Data.

Attention toutefois ! Il n’est pas destiné à être un conseil juridique, mais plutôt une remise à niveau sur les changements que la GDPR va apporter.

GDPR : 7 principes à respecter pour traiter des données personnelles

Les traitements sur les données personnelles devront obéir à 7 principes : 

1) Le principe de licéité, loyauté et transparence

2) Le principe de finalité

3) Le principe de proportionnalité

4) Le principe de pertinence des données

5) Le principe de durée limitée de conservation des données

6) Le principe de sécurité et de confidentialité

7) Le principe de responsabilité

GDPR : 8 nouveaux droits à garantir aux résidents européens

Les résidents européens se voient attribuer 8 nouveaux droits :

1) Droit à l’information (Art. 13 et 14)
2) Droit d’accès (Art. 15)
3) Droit de rectification (Art. 16)
4) Droit à la portabilité (Art. 20)
5) Droit d’opposition (Art. 21)
6) Droit à l’effacement ou droit à l’oublie (Art. 17)
7) Droit à la limitation du traitement (Art. 18)
8) Prise de décision automatisée (Art. 22)