Dans le cadre du Big Data & AI World Paris Sommet – Banque & Finance, qui s’est déroulé les 10 et 11 mars derniers, nous avons eu la chance de participer à plusieurs conférences sur le thème de la data. Voici quelques idées fondatrices pour les entreprises partagées par des acteurs emblématiques de la banque et finance tels que : Natixis, le ministère des Finances, Arkéa & Denodo.

Regardez le replay de nos webconférences :

Qu’est ce que la gouvernance de la donnée ? 

Au fil des années, les entreprises ont accumulé des données de manière massive. Il paraît alors nécessaire d’organiser cette donnée de manière intelligente et efficace. 

De plus, les nouvelles réglementations et normes mises en place obligent les entreprises à gouverner leur donnée de manière transparente et consciencieuse. Il devient indispensable pour les organisations de se plier à des règles de plus en plus fortes et précises. 

De ce fait, ces nouvelles lois amènent les entités à s’organiser de façon plus systématisée et informatisée.

 

Quels sont les réels enjeux de cette gouvernance de données ? 

Aujourd’hui, nous remarquons que l’accessibilité de la donnée n’est pas équilibrée face à son exploitation. En effet, le principe de Pareto peut ici facilement s’appliquer : les salariés mettent 80% du temps à rechercher des informations, contre 20% seulement à l’exploiter. Il s’agit donc d’inverser ou à minima rééquilibrer la balance pour assurer une meilleure efficacité opérationnelle. Ce constat a été largement partagé par les participants du Big Data World.

Guiraude Lame, CDO chez Natixis déclare plusieurs challenges : 

  • La gouvernance des données est devenue incontournable dans le secteur de la Banque et de la Finance notamment à cause des différents régulateurs et nouvelles réglementations. 
  • Permettre la création de nouveaux services à destinations des métiers

Chez Arkéa, Hicham Hafidi-Coz (Head of Innovation & Data Arkea Investment Services) partage 3 grands challenges : 

  • La donnée est un actif stratégique qu’il faut absolument protéger et préserver. 
  • Faciliter la circulation et l’accessibilité du patrimoine au sein de l’entreprise est devenu primordial.
  • Une bonne gestion du patrimoine des données au sein de l’organisation permet une optimisation de l’efficacité opérationnelle. 

A noter, que le but principal reste quand même de pouvoir prendre les bonnes décisions grâce à cette source d’information. 

Comment implanter ce processus au sein d’une organisation ? 

Il existe différents facteurs à prendre en compte pour mettre en place un processus de maîtrise de la donnée, car elle implique un chantier technique mais aussi humain. 

Ces fondements ont été largement partagés lors de la conférence. Pour les synthétiser, retenez :

Pour le côté technique :

  • Opter pour une solution souple qui puisse s’adapter à divers projets. 
  • Ne pas hésiter à reconfigurer votre cas d’usage, lorsque celui-ci évolue

Pour le chantier humain :

  • Bien définir au préalable le rôle de chacun
  • Mettre en avant une approche holistique 

Pour conclure, les entreprises doivent assurer une bonne gouvernance de leurs données, afin de maintenir les différents enjeux réglementaires et économiques.

 

Déverrouillez l’accès aux données pour votre entreprise

Téléchargez notre livre blanc dédié à la maîtrise des données dans le secteur banque, assurance et finance !